Le changement climatique est une menace pour les droits humains, comme le droit à la santé, à l'eau, à la nourriture, à un logement et à un niveau de vie suffisant. Les récoltes échouent, la nourriture se raréfie et les prix augmentent. Il devient de plus en plus difficile pour la population de subvenir à ses besoins fondamentaux. Ce sont souvent les filles qui doivent en payer le prix. Lisez ici pourquoi.

5 façons dont le changement climatique affecte la vie des filles

Dawele marche pendant des heures chaque jour pour aller chercher de l'eau pour sa famille.

1. Se voir obligée d'abandonner l'école

Bien souvent, l'éducation des filles est la première chose que les familles laissent tomber. La raison : les filles doivent souvent contribuer aux tâches ménagères, comme l'approvisionnement en nourriture et en eau, et prendre soin de leurs jeunes frères et sœurs.

En Ethiopie, Dawele (14 ans) a été forcée d'abandonner l'école en raison de la sécheresse.

« Il ne pleut plus ici. Nous marchons plus de 8 heures par jour pour chercher de l'eau », explique-t-elle. 

« Pour cette raison, je n'ai pas pu aller en classe et j'ai dû abandonner l'école. J'adore les mathématiques et je voudrais devenir institutrice, mais maintenant je ne sais plus quel avenir m’attend. »
 

5 façons dont le changement climatique affecte la vie des filles

Yari prépare un repas pour son mari.

2. Risque accru de mariages précoces

En raison du changement climatique, de nombreuses familles font face à une pénurie de revenus, de nourriture, d'eau, etc. Ces raisons poussent ces familles à donner leurs filles en mariage, parce que cela leur fait une bouche de moins à nourrir. Des millions de filles risquent de subir des abus sexuels et physiques et des grossesses précoces, sans oublier la mortalité maternelle. 

Une crise alimentaire au Soudan du Sud a forcé Yari à se marier à l'âge de seize ans.

« Je n'étais pas prête à me marier », explique Yari, aujourd’hui âgée de 18 ans. « Ma mère m'a expliqué que si je me mariais, je sauverais toute la famille de la famine. »
 

5 façons dont le changement climatique affecte la vie des filles

 Flora s'occupe de ses cultures.

3. Moins d'emplois

Dans certains pays, le changement climatique entraîne une perte de revenus. Les familles voient leurs récoltes réduites à néant, notamment à cause de la sécheresse. 

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, Flora, jeune fermière de 21 ans, subit les conséquences directes du changement climatique.

« Nous dépendons de la culture des noix de coco pour nos revenus, mais les arbres sont emportés par l'élévation du niveau de la mer. J'ai l’habitude de faire face à l'impact du temps sur les cultures, mais là, je ne comprends plus ce qui se passe », affirme-t-elle. 
 

5 façons dont le changement climatique affecte la vie des filles

La famille de Arunny a migré pour trouver du travail en raison du changement climatique.

4. Plus de risques de violences

Le changement climatique implique que de nombreuses personnes doivent migrer pour trouver une nouvelle source de revenus. Elles quittent leur lieu de vie pour chercher du travail ailleurs. C'est souvent le cas au Cambodge. 

Arunny* (8 ans) est livrée à elle-même, car son frère et sa sœur aîné.e.s ont déménagé pour trouver du travail ailleurs.  

« Elle me manque », explique Arunny en évoquant sa sœur. « Parfois, c'est effrayant d'être seule à la maison. »

Chann Sophon, coordinatrice de Plan International Cambodge, exprime elle aussi sa préoccupation : « Nous sommes très inquiet.e.s pour Arunny. Elle court un grand risque de subir des abus sexuels ou d'être victime de la traite des êtres humains. »

* Son nom a été modifié pour protéger son identité.
 

5 façons dont le changement climatique affecte la vie des filles

Beauty à l'école au Zimbabwe.

5. Problèmes de santé

Les pénuries alimentaires dues au changement climatique provoqueront plus de famine parmi les filles. Dans certaines régions, les règles sociales stipulent que les filles et les femmes ne peuvent manger qu'en dernier et reçoivent la plus petite portion. 

Au Zimbabwe, où vit Beauty (13 ans), les gens souffrent de pénuries alimentaires suite à la sécheresse. Malgré le manque de nourriture, elle se lève tous les jours à 4 h du matin pour partir chercher de l'eau. Ensuite, elle doit marcher encore 9 km pour se rendre à l'école.

« J'ai parfois mal aux os. Quand il n'y a pas de nourriture, je dois m'endormir l'estomac vide. Après de telles nuits, il est difficile de se lever et d'aller à l'école. J’ai parfois des maux d'estomac au point que ça en devient pénible d’être en classe », explique Beauty.
 

Cet article vous intéresse? Partagez-le!