En Belgique, mais également dans d’autres pays, Plan International appelle les gouvernements à protéger les plus fragiles d’entre nous contre la propagation du COVID-19. Nous vivons actuellement la pire crise sanitaire de notre génération. Celle-ci pose des graves défis aux économies les plus développées, avec un nombre croissant de victimes et de décès. Dès lors, des mesures drastiques sont nécessaires pour réduire au maximum le nombre de contaminations dans notre pays, mais aussi ailleurs.

Elles sont indispensables, parce que dans des pays plus pauvres dotés de systèmes de soins de santé fragiles, les conséquences pourraient être encore plus catastrophiques. Notre expérience nous apprend que dans les situations d’urgence, la santé des filles et des jeunes femmes est particulièrement menacée. Et bien que les enfants semblent moins souffrir du COVID-19 que les adultes, la pandémie affectera l’environnement de croissance des enfants. Les défis pour les enfants seront énormes. Pour les filles dans les pays plus pauvres, les risques de violences sexuelles, d’abandons scolaires prématurés et de problèmes de santé mentale seront accrus.

Nos mesures

Pour l’instant, peu de cas de COVID-19 ont été recensés dans les pays où nous menons nos projets. Et nous espérons pouvoir maintenir cette situation. C’est pourquoi Plan International prend les mesures suivantes pour veiller à protéger les enfants, les communautés et nos collaborateurs d’une éventuelle contamination.

  • Nous sommes particulièrement attentifs à l’impact sur nos activités et attachons la plus grande importance à la sécurité et au bien-être de nos collaborateurs et des communautés dans les pays où nous sommes actifs.
  • Nous suivons les directives de santé publique imposées par les autorités nationales et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
  • Nous soutenons les communautés afin de lutter contre la propagation du virus. Nous diffusons des informations autour de la santé publique et de l’hygiène (des mains) dans les pays partenaires, et nous investissons dans des équipements supplémentaires pour se laver les mains.
  • Les visites à domicile aux Filleul.e.s Plan ont été suspendues pour éviter la propagation du virus COVID-19. 

Nous examinons et evaluons les pistes permanent pour poursuivre nos projets et soutenir au mieux les enfants, les communautés et les systèmes locaux si l’épidémie venait à éclater.

Nous nous appuyons sur l’expérience tirée de l’épidémie d’Ebola, en Afrique de l’Ouest, sur le plan de l’aide médicale d’urgence.

Nous nous efforçons, aux côtés des professionnel.le.s de la santé, des parents et des enseignant.e.s, d’apporter le meilleur soutien aux enfants vulnérables dans le monde entier, y compris dans les situations d’urgence.

Vous pouvez lire les questions et réponses les plus fréquemment posées sur notre gestion de la crise COVID-19 ici.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!