Le monde entier combat actuellement le coronavirus, et les mesures se font sentir partout. Pour les enfants comme pour nous, cette période peut générer de l’angoisse et du stress. Voici nos conseils pour parler avec vos enfants du COVID-19. 

1. Rassurez-les : nous ne sommes pas seul.e.s 

Les enfants peuvent éprouver des sentiments très différents vis-à-vis de cette crise. Il est important de les rassurer et de leur montrer qu’ils/elles ne sont pas seul.e.s. Faites-leur comprendre qu’il est normal d’être effrayé.e, mais qu’ils/elles ne doivent pas paniquer, parce qu’elles/ils ne seront jamais seul.e.s.

En outre, ils/elles doivent sentir qu’ils/elles peuvent partager leurs éventuelles peurs ou questions. Ces questions découlent souvent du besoin de créer un sentiment de sécurité. Dès lors, encouragez-les à exprimer leurs émotions et répondez à leurs questions, en leur donnant suffisamment d’information pour qu’elles/ils se sentent à nouveau en sécurité.

2. « Et si nous aussi, on tombait malades ? »

Parlez à vos enfants de toutes ces personnes qui travaillent si dur en ce moment à assurer notre santé et notre sécurité : scientifiques, médecins, infirmier.e.s… Montrez-leur que lors de crises comme celle-ci, les gens sont là les uns pour les autres : famille, ami.e.s et voisin.e.s s’entraident pour traverser cette période difficile. En leur parlant des nombreuses associations, organisations et actions qui aident les gens. 

3. Montrez-leur comment elles/ils peuvent se protéger et protéger les autres

Expliquez à vos enfants à quel point il est important de bien se laver les mains. Chantez ou inventez une chanson ensemble pour veiller à ce qu’ils/elles le fassent bien et suffisamment longtemps. N’oubliez pas de montrer l’exemple, en toussant et en éternuant dans votre coude.

Laver les mains

 

4. Représentez visuellement le virus pour les aider à mieux comprendre 

Utilisez des objets pour aider les enfants à visualiser le virus. Cela leur permettra de mieux comprendre pourquoi elles/ils doivent autant se laver les mains et pourquoi tout le monde doit rester chez soi pour l’instant.

Prenez une balle, par exemple, et expliquez que le virus ressemble exactement à cela, mais qu’en plus il a des petits bras collants à l’aide desquels il s’attache à nos mains. C’est comme ça que le virus circule de main en main. Nous pouvons donc uniquement le retenir en nous lavant souvent et bien les mains.

Si les enfants ont des questions sur les symptômes (toux, difficultés respiratoires, fièvre, fatigue), ne les éludez pas, parlez-en aussi. 

5. Aidez-les à aider

Demandez à vos enfants ce qu’ils/elles aimeraient faire pour aider les gens. En les encourageant à agir, vous réduisez leur sentiment d’impuissance.

Même avec un petit geste, comme se laver plus souvent les mains, tousser dans leur coude ou garder suffisamment de distance avec les autres dans les lieux publics, elles/ils peuvent protéger les autres. Proposez-leur d’écrire une lettre à leurs voisin.e.s, ou organisez régulièrement un Skype avec les grands-parents.

6. Faites de la place pour des moments sympas et spontanés…

Les enfants ne peuvent plus aller à l’école, et souvent elles/ils n’en sont que plus agité.e.s. Essayez de casser la routine du quotidien en les surprenant de temps à autre, en relevant un défi ou en jouant ensemble. N’oubliez pas de garder des contacts avec la famille et avec leurs amis de l’école, en les appelant régulièrement par téléphone ou Skype. Il y a tant d’activités à faire : motivez-les à tenir un journal, tentez une visite de musée virtuelle, apprenez une langue étrangère ou des pas de danse sympas ensemble…

Et n’oubliez pas : l’ennui stimule la créativité et les nouvelles découvertes. Vous ne devez pas vous occuper d’eux/elles, les distraire ou leur apprendre de nouvelles choses en permanence. Il y a tant de façons d’apprendre ; les meilleures sont celles qu’elles/ils découvrent par eux/elles-mêmes.

7. … mais gardez une certaine routine 

Lors d’une période aussi incertaine que celle-ci, il est rassurant pour de nombreux.ses enfants de pouvoir se raccrocher à une routine fixe. Essayez de ne pas trop changer les règles autour de l’heure du coucher, des repas, des douches, des devoirs et du temps libre. Le sentiment de poursuivre un objectif vous aidera, tant vous que vos enfants, à garder le stress sous contrôle. Et sans stress, nous sommes beaucoup plus productifs.ves, heureux.ses et confiant.e.s.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!