Suite aux ravages provoqués ce 14 mars par le Cyclone Idai à travers le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe, nos équipes locales d’urgence travaillent en partenariat avec les gouvernements nationaux et d’autres organisations humanitaires afin d’identifier les besoins à apporter aux nombreuses familles affectées par cette terrible catastrophe.

DES MILLIONS DE PERSONNES AFFECTEES

Le bilan est lourd dans les différentes régions touchées. L'étendue exacte du bilan humain et des dégâts causés n'est pas encore
connue, mais il s'agit d'une catastrophe majeure qui toucherait environ 2,5 millions de personnes. On parle de centaines de décès,
de blessés et de disparus mais aussi de milliers de familles déplacées
.
Au Mozambique, on signale également de graves cas d'épidémie de choléra et de diarrhée aiguë.

 

Les inondations ont complétement détruit des villages entiers et des milliers de familles se retrouvent sans maison. Les personnes déplacées tentent de trouver refuge dans des écoles, des églises ou des camps. De nombreuses terres agricoles ainsi que du bétail ont été emportés mettant en péril les approvisionnements en nourriture.

Les situations d’urgence mènent souvent à un effondrement ou un endommagement des systèmes d’eau et d’assainissement déjà fragiles. Cela exacerbe les risques auxquels sont exposés les personnes affectées et en particulier les personnes vulnérables telles que les enfants, les jeunes femmes, les personnes âgées et les personnes handicapées.

  • Anne C. Hoff, Directrice Plan International Mozambique

Nous sommes en contact régulier avec nos collègues sur le terrain pour savoir si des enfants parrainés par Plan ont été touché par la catastrophe. En raison des difficultés de communication, nous ne pouvons tirer aucun bilan définitif, mais, à ce jour, aucun décès de Filleul.e Plan n’a été enregistré. Dans le cas contraire, les parrains/marraines concernés seront avertis.

 

COMMENT PLAN INTERNATIONAL AGIT SUR PLACE?

Lors de situation d’urgence, la sécurité et la protection des enfants, en particulier les jeunes filles, sont les priorités de Plan International.

Nos équipes locales offrent des abris, distribuent de l’eau et répondent aux besoin d’assainissement et d’hygiène. Plan International distribue également des couvertures, des moustiquaires, des kits de traitement de l'eau, des kits d'hygiène et des emballages alimentaires. Au Mozambique, par exemple, nos équipes ont livré cinq tonnes de bâches à des personnes sans abri à Beira et dans le district de Buzi.

Maintenant que l'eau est descendue, de nombreuses familles espèrent pouvoir rentrer chez elles. Cependant, leur maison a souvent été détruite. Les bâches les aideront à reconstruire leurs maisons et à prendre un nouveau départ.

  • Tambuzgani Msiska, Disaster Risk Reduction and Response Manager

Notre plus grande préoccupation est la protection des enfants et en particulier des jeunes filles, qui sont plus à risque de violence et de discriminations. Nos équipes aident à la mise en place de camps de secours et veillent à ce que les besoins des enfants, des jeunes mais aussi des mères enceintes et des mères allaitantes, soient satisfait. Les adolescentes reçoivent des «kits dignité»: des paquets avec des sous-vêtements, des serviettes hygiéniques réutilisables, un seau et du savon.

Nous nous assurons d’évaluer les besoins propres aux filles adolescentes et de les intégrer à nos actions. Notre priorité est de répondre à leurs nécessités tant que possible, si bien au niveau de leur protection qu’au niveau de la distribution de kits de dignité.

  • Stuart Katwikirize, Directeur Régional des Réponses d’Urgence Plan International

En plus de répondre les besoins essentiels de la population, Plan International soutient la recherche et le sauvetage des personnes encore bloquées dans les zones inondées. Avec l'organisation locale Association des amis et des jeunes de Govuro, nous avons déjà pu amener en sécurité des centaines d'enfants isolés et leurs familles.

Plan International s'est également engagé à rendre le plus rapidement possible les écoles opérationnelles et à mettre à disposition du matériel pédagogique.

 

AIDEZ LES VICTIMES

Pour aider les victimes vous pouvez versez un don sur notre compte BE86 2900 2855 0050 avec la communication « Idai »

 

Cet article vous intéresse? Partagez-le!