Au Laos, filles et garçons se préparent pour leur première rentrée à l’école primaire. Dans 10 communautés de la province de Bokeo, des enfants issus des minorités ethniques ont participé à des groupes de jeu préparatoires pour débuter leur scolarité dans de bonnes conditions.

Filles et garçons apprennent à travers le jeu

Dans la province de Bokeo, au nord-ouest du pays, les tout-petits sont fin prêts pour leur rentrée en primaire. Depuis peu, ils connaissent le lao, la langue officielle d'enseignement. Ils ont appris à chanter, à bouger et à jouer avec d'autres enfants et s'apprêtent donc à entamer l'école dans de bonnes conditions.

Et ce, grâce aux groupes de jeu mis en place par les communautés et les gouvernements locaux, avec le soutien de Plan International. Pendant l'année scolaire 2017-2018, 102 filles et 96 garçons y ont pris part et 8 nouvelles classes ont été construites.

J'ai beaucoup appris pendant les groupes de jeu. Je sais chanter, écrire, lire des histoires. J'apprends les mathématiques, je joue à des jeux et je me suis fait beaucoup d'amis. Ce que je préfère, c'est le chant !

Un petit garçon du groupe de jeu de Huayhao

Dans les villages isolés, près de la moitié des moins de 5 ans n’a pas accès à l'école préscolaire. Les parents, très occupés aux travaux des champs, n’ont pas le temps de jouer et parlent une autre langue que le lao, la langue officielle d’enseignement. C'est pourquoi ces groupes de jeu préparatoires ont été développés. Ils assurent aux enfants une stimulation cognitive et physique essentielles à l'apprentissage.

Chaque matin, les enfants participent à quatre activités de 35 minutes, ciblant cinq domaines spécifiques: l'hygiène et la sécurité, les connaissances générales, la santé émotionnelle, le développement social et les capacités linguistiques.

 

Une pédagogie adaptée aux enfants

Une vingtaine d'animateurs de groupes de jeu, dont 17 femmes, ont suivi des formations pour développer leur propre matériel pédagogique.

J’adore mon rôle de cheffe de groupe de jeu. J’ai beaucoup appris en enseignant. J’ai aussi suivi de nombreuses formations sur les méthodes d’apprentissage pour les enfants, et sur la production de matériel pédagogique pour bien préparer les enfants à entrer à l’école primaire.

Mademoiselle Mali, cheffe d’un groupe de jeu à Hadsak

Les animateurs et animatrices des groupes de jeu sont des bénévoles. Mais dans le village de Hadsak, ils reçoivent une petite contribution de la part des parents pour le travail effectué. La communauté a demandé à ce que les groupes de jeu aient lieu à temps plein, ce qui est plus pratique pour les parents qui travaillent en dehors du village.

Vous voulez soutenir les enfants de Bokeo?

En achetant un Cadeau Plan , vous pouvez contribuer à nos projets au Laos et aider les petites filles et les petits garçons de Bokeo à démarrer l'école d'un bon pied, en soutenant nos groupes de jeu ou en supportant l'achat de matériel pédagogique.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!