Pour les vacances d'hiver, on vous a concoté une belle sélection de films 'girl power' où les filles sont capables de sauver leur peau toutes seules ! Les princesses qui attendent sagement que leur prince charmant viennent les secourir sur leur cheval blanc, les superhéros qui viennent sauver des damoiselles en détresse... tout ça, c'est du réchauffé! 

Des films avec une bonne dose de Girl Power

Alors que la majorité des films cantonnent encore les filles et les femmes à des rôles secondaires, vulnérables ou sexy, nous avons demandé à nos collègues d'interroger leurs enfants : quels sont les meilleurs films qui mettent en avant des filles fortes et inspirantes?

Résultat: une liste de 8 films où les filles prouvent qu'elles sont bien plus que des princesses. Elles sont aussi des footballeuses hors pair, des tueuses de méchants, elles veulent sauver leur famille, aller à l'école et choisir leur propre destinée. Sortez vos pop corns et jetez les clichés sexistes: c'est parti !

1. Mulan (1998)

Dans ce dessin animé (pas si) classique de Disney, l'héroïne Hua Mulan coupe également ses cheveux longs et s'habille comme un homme pour aider sa famille. Quand son vieux père se voit forcé de rejoindre l'armée, Mulan décide de jouer les hommes et de prendre sa place. Elle n'est peut-être pas la plus forte de son peloton, mais sa ruse et son intelligence lui permettront de sauver l'armée et Li Shang, l'homme de sa vie. Une princesse qui sauve un prince? On dit oui! Une bonne raison de revoir "Mulan", encore et encore. Un film pour tous les âges.

Après le film: une fille dans l'armée? Un choix loin d'être évident pour Mulan, comme pour des millions de filles confrontées aux clichés sur les métiers soi-disant réservés aux hommes. Aux quatre coins du globe, Plan International Belgique soutient ces filles en leur proposant des formations professionnelles qui répondent à leurs envies. Lisez comment nos projets rendent les filles indépendantes.

2. Rebelle (2012)

Ce dessin animé de Disney se passe en Ecosse, au Moyen-Age. La princesse Mérida doit se marier, mais n'en a pas du tout envie. Alors qu'elle tente de changer l'opinion de ses parents, sa mère est victime d'une malédiction lancée par une sorcière. La princesse intrépide aux cheveux roux et aux incroyables talents de tir à l'arc part alors à la recherche d'une solution pour briser la malédiction. Un film pour tous les âges.

Après le film: tout comme Mérida, Plan International Belgique pense que les filles doivent décider si, quand et avec qui elles se marient. Apprenez-en plus sur nos actions contre les mariages d'enfants.

3. Okja (2017)

Ce film raconte l'histoire de la courageuse Mija, qui se lie d'amitié avec Okja, un animal attachant. Lorsqu'une grande entreprise kidnappe son Okja dans le seul but de progresser dans le secteur de la viande, Mija met tout en oeuvre pour sauver son ami. Un portrait émouvant et perpicace du lien fort entre l'homme et l'animal. A voir à partir de 12 ans (avec une boîte de mouchoirs).

4. Parvana (2017)

La jeune afghane Parvana a 12 ans et grandit à Kaboul. Lorsque son père est emmené par les Talibans, elle se coupe les cheveux pour se faire passer pour un garçon, le seul moyen pour elle de gagner de l'argent afin de prendre soin de sa famille et sauver son père. Une stratégie qui se base sur une triste réalité afghane: dans ce pays, les familles habillent couramment leurs filles en garçons pour qu'elles puissent profiter des libertés et des droits qui sont uniquement réservés aux garçons. Un film à voir à partir de 10 ans.

5. Il m'a appelée Malala (2015)

On ne vous présente plus l'incroyable Malala Yousafzaï: activiste, écrivaine et lauréate du prix Nobel de la paix. Le documentaire "Il m'a appelée Malala" raconte son histoire, depuis ce jour tragique de 2012 où, âgée de 12 ans, elle a failli périr d'une balle dans la tête tirée par un Taliban. Un épisode qui n'a pas, au contraire, affecté son combat pour l'éducation pour tout.e.s. Malala n'a jamais accepté de se taire. Elle a survécu et fait entendre plus que jamais entendre sa voix. Un documentaire inspirant, pour petits et grands. A regarder à partir de 12 ans.

Après le film: l'éducation est le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté. Découvrez tout sur nos projets éducatifs pour les filles et les garçons.

6. Joue-la comme Beckham (2002)

Passionnée de football, Jesminder 'Jess' Kaur Bhamra, 18 ans, veut devenir une footballeuse aussi douée que David Beckham (vous vous rappelez, le mari de l'ancienne 'Spice Girl' Victoria Adams?). Seulement, pour les parents de Jess, une fille indienne ne doit pas jouer au foot. Un jour, alors qu'elle joue au football avec ses ami.e.s au parc, elle est remarquée par Jules, une footballeuse (jouée par Keira Knightley). Jess décide de secrètement rejoindre son équipe, car elle sait que ses parents ne seront pas d'accord. Attention, spoiler: ce film confirme que les filles peuvent marquer des buts! Un film pour tous les âges.

Après le film: découvrez comment, avec un petit coup de pouce, les filles du Bénin s'affirment sur le terrain de foot.

7. Speed Sisters (2015)

Découvrez la première équipe féminine de street-rallye du Moyen-Orient: Mona Ali, Marah Zahalka, Noor Dauod et Betty Saade. Ce documentaire sent bon la poussière, l'air chaud, l'huile de moteur et ravira vos oreilles avec des rugissements de moteurs et des crissements de pneus.

Un savant mélange de courses improvisées et de combinaisons en cuir épais. Sans oublier la force des femmes palestinennes, qui refusent d'être étouffées par les stéréotypes du monde du rallye, dominé par les hommes, ou d'être stoppée par les barrages routiers de Cisjordanie. Le documentaire suit les quatres pilotes et leur manager sur la piste, mais aussi en dehors. Un documentaire étonnant et fort, à voir à partir de 16 ans.

8. A girl walks home alone at night (2014)

Ce film allie à merveille épouvante et féminisme. A Bad City, ville fantôme d'Iran, une fille rode la nuit sur un skateboard. Dans un pays où une fille se promène rarement seule en rue, "The Girl" cherche les criminels pour les punir. Et pas n'importe comment car cette fille est un... vampire.

Ce film peut être décrit comme un "Western spaghetti de vampire" (ce genre doit absolument être référencé!). Les images en noir et blanc alourdissent un peu plus l'atmosphère de Bad City, et la bande son est un vrai chef d'oeuvre. "The Girl" est peut-être une anti-héroïne, mais cela ne la déforce pas pour autant. Alors, on fonce regarder ce film terrifiant... mais âmes sensibles, s'abstenir. A voir à partir de 18 ans.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!