Internet est aujourd’hui incontournable, y compris dans les régions où nos collègues travaillent dur pour donner des chances égales aux filles. Au Timor Oriental, une île au sud de l’Indonésie, le smartphone est un bon moyen pour informer les adolescents au sujet des grossesses non désirées.

Même les enseignants sont gênés de parler de sexualité. Du coup, une application avec des infos et un espace questions/réponses est idéal pour que les filles apprennent à faire des choix éclairés.

Etha Mota, Plan International Timor Oriental.

Le tabou du sexe est énorme au Timor. Quand les jeunes ont des relations sexuelles, ils n’en parlent à personne. Ils ne savent pas bien comment fonctionne leur corps ni comment les filles tombent enceintes. Les contraceptifs? Les connaissances sont limitées. Et dans une relation, c’est le garçon ou l’homme qui en a la charge. Conséquence: beaucoup de filles tombent enceintes très jeunes.

L'application répond aux questions des jeunes sur le sexe

Une application pour prévenir les grossesses chez les adolescentes

Afin de diminuer le nombre de grossesses chez les adolescentes, Plan International a développé une application en Tétoum - la langue nationale au Timor oriental - avec son partenaire Mary Stopes et un groupe de filles. Cette application offre aux jeunes un accès facile à des informations concernant leur corps et leur sexualité.

Et il y a du travail à mener ! Des questions récemment posées par les jeunes via l'application étaient, par exemple: « Pourquoi ne peut-on pas se laver les cheveux quand on a ses règles?" ou, encore "Comment sont faits les bébés ? ». Des quesitons qui démontrent que l'information fait défaut, et que des mythes parfois étranges sont à l'oeuvre.

L’application est également liée à un forum et permet aux adolescents de prendre des rendez-vous médicaux.

J’ai déjà essayé de chercher des informations sur Internet, mais je n’ai presque rien trouvé dans ma langue. Ici, c’est super pratique de poser des questions confidentielles à des professionnels et sur le forum.

Maria, 16 ans

Grazinha, 15 ans confirme : « Avec cette application, nous apprenons que certains mythes sur les règles et notre corps ne collent pas du tout avec la science ».

La voie du digital

Le Timor Oriental n’est pas le seul pays où nous rendons le digital plus accessible pour les jeunes, et en particulier pour les filles.

Quelques exemples : en Ouganda et en Ethiopie, nous avons créé les 'SmartUp Factories'. Des endroits accessibles aux jeunes, où différentes activités sont organisées et où les jeunes ont accès gratuitement à des ordinateurs et à Internet. Ils apprennent aussi à gérer toutes sortes d’outils digitaux. En Chine, nous avons travaillé avec les enseignants autour des idées préconçues: aujourd’hui, ils ne pensent plus qu’une carrière dans le secteur de l’ICT est seulement réservée aux garçons. Et en République Dominicaine, les filles apprennent à programmer.

Vous souhaitez soutenir les droits des filles?

 

Grâce au projects sponsoring de Plan International, vous donnez aux filles les mêmes chances qu’aux garçons de grandir et s’épanouir. 

 

Girls in ICT Day

"Girls in ICT Day" est une initiative de l’International Telecommunication Union (ITU). Son but est d’encourager les filles et les jeunes femmes à choisir des études ou une carrière dans les technologies de l’information et de la communication (ICT). Et ce, pas seulement pour que les filles apprennent à utiliser les technologies digitales, mais aussi pour qu’elles apprennent à créer.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!