Les festivals sont des lieux propices au harcèlement sexuel. La foule, l’alcool, l’ambiance… Un cocktail qui accroît les risques. Mais de quoi parle-ton exactement? C’est quoi, le harcèlement? Et quels sont les actes les plus répandus sur les festivals?

Notre sondage le prouve: une fille sur six a déjà été victime d’un acte de harcèlement au cours d’un festival ces 3 dernières années. Mais de quoi parle-t-on au juste?

Une typologie développée par le spécialiste Persson Perry Baumgartinger classe le harcèlement en 4 catégories:

  • Les actes verbaux: insulte sexiste, sifflement, commentaires sur le physique, drague lourde…
  • Les actes gestuels: exhibitionnisme, regards insistants, crachats, poursuite dans la rue…
  • Les actes physiques: attouchements, agression physique, frottement, viol, …
  • Les actes symboliques: graffiti et publicité sexiste, par exemple.

Aucun acte ne doit être banalisé. Car le harcèlement se situe dans un continuum de violence à l’égard des filles et des femmes. Il peut arriver sous différentes formes, en divers endroits et à tous âges.

Dans les festivals belges?

Quel que soit le festival, on retrouve la quasi-totalité de ces actes sur les festivals en Belgique. D’après notre sondage, les actes les plus fréquents sont généralement les frottements dans la foule, la drague lourde et insistante, les regards insistants, les attouchements et les sifflements.

Les agressions sexuelles, voire les viols, sont aussi une réalité dans les festivals. Mais le sondage montre que ces faits restent, heureusement, plus rares. Dans les plus grands festivals, ces agressions représentent entre 3% et 7% de l’ensemble des faits de harcèlement subis par les sondés.

Quel que soit le type de harcèlement commis, chaque cas est un cas de trop.

Que risquent les auteurs?

 

Plusieurs des actions ci-dessus sont punissables. Depuis 2014, il existe également la loi sur le sexisme, qui vise spécifiquement à punir les intimidations sexuelles dans les lieux publics - et donc également dans les festivals. Les délinquants peuvent encourir une amende et / ou une peine d'emprisonnement.

We Want Safe Festivals!

Notre campagne #SAFEstival entend mobiliser un max pour changer les choses et faire des festivals une fête pour toutes et tous!

INSCRIS-TOI À LA NEWSLETTER

Pendant tout l'été, nous avons cherché, avec les jeunes, des solutions pour lutter contre le harcèlement sexuel dans les festivals d'été. Sais-tu que Plan International Belgique ne se bat pas uniquement pour les droits des filles en Belgique? Partout dans le monde, nos équipes travaillent pour donner les mêmes chances aux filles et aux garçons afin de rétablir l’équilibre et construire un monde juste pour tous: filles et garçons, femmes et hommes. Inscris-toi à notre newsletter et aide-nous à rendre aux filles les clés de leur pouvoir: apprendre, diriger, décider et s’épanouir!

 

Besoin d'aide?

Le harcèlement et les abus sexuels sont à prendre au sérieux. Tu as des question, besoin d'aide ou tu te fais du souci pour quelqu'un? Ne reste pas sans rien faire. Tu trouveras de l'assistance sur violencessexuelles.be et sur maintenantjenparle.be

Pour enregistrer une plainte, tu peux te rendre directement à la police. Dans certains cas, l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes peut aussi t'aider.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!