Bruxelles, le 8 juin 2020 - Plan International Belgique accueille Heidy Rombouts en tant que nouvelle directrice nationale. Elle est active dans le domaine de la coopération internationale au développement et des droits de l'homme depuis une vingtaine d’années. Avec l'équipe de Plan International Belgique, Heidy Rombouts souhaite connecter encore mieux le Nord et le Sud. 

« La crise du covid-19 a fait comprendre à tout le monde que la fracture Nord-Sud devient plus ténue : la santé de l'un détermine la santé de tous. Cela s'applique également à un monde dans lequel les filles et les garçons peuvent se développer pleinement et de manière égale : la force de l'un forme le potentiel et l'avenir de tous. La mission de Plan International Belgique est précisément au carrefour de mes deux passions : les droits de l'homme et la coopération internationale », déclare Heidy Rombouts, directrice nationale de Plan International Belgique. 

A partir du 1er septembre, Heidy Rombouts sera à la tête de Plan International Belgique. Actuellement, elle travaille au conseil d'administration du groupe de la Banque mondiale à Washington, où elle représente le ministère belge des Affaires étrangères et de la Coopération au développement. La nouvelle directrice nationale apporte donc avec elle une grande expertise, une politique stratégique et une expérience de leadership dans les domaines de la coopération au développement, des droits de l'homme et de la violence sexiste. 

Heidy Rombouts

 

Valeurs communes  

« La mission de Plan International Belgique est à la croisée de mes deux passions : les droits de l'homme et la coopération internationale. Avec cette équipe passionnée, je veux relier encore mieux ces deux mondes du Nord et du Sud. Après tout, la dichotomie entre les zones devient de moins en moins importante. Cela s’est fortement marqué pendant la crise du coronavirus : la santé de l'un détermine la santé de tous. Cela s'applique également à un monde égalitaire dans lequel les jeunes peuvent s'épanouir pleinement : la force de l'un forme le potentiel et l'avenir de tous », explique Heidy Rombouts. 

Les recherches scientifiques de la Banque mondiale montrent que les filles constituent un groupe crucial à cet égard. La discrimination systématique à l'égard des filles entrave le développement des filles et des garçons dans le monde entier. C'est pourquoi Plan International Belgique veut améliorer les chances des enfants dans le monde entier : la spirale de la pauvreté ne sera brisée que si les filles ont les mêmes possibilités d'éducation que les garçons.

La mission de Plan International Belgique est à la croisée de mes deux passions : les droits de l'homme et la coopération internationale.

Comme l'organisation est active au niveau international, elle peut également relever les défis dans le monde entier, du Vietnam à la Belgique, en passant par le Malawi. Ainsi, Plan International Belgique peut créer plus d'impact. Ce qui est formidable, c'est que le Nord et le Sud peuvent s'attaquer ensemble aux normes sociales, chacun à sa manière, mais sur base des droits universels. 

Experte en coopération internationale 

Cette vision se reflète également dans le passé professionnel de la nouvelle directrice nationale de Plan International Belgique. Au sein du groupe de la Banque mondiale, Heidy Rombouts a suivi tout ce qui concernait le Fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres (IDA : International Development Association) et plus particulièrement les dossiers relatifs à l'Afrique orientale et à l'Afrique australe. Elle est experte en matière de coopération internationale dans les zones de conflit et s'est particulièrement investie dans la stratégie de la Banque mondiale pour les situations fragiles. 

Avant de rejoindre le groupe de la Banque mondiale, Heidy Rombouts a travaillé avec la Coopération technique belge (aujourd'hui Enabel) à Bruxelles et au Mali, a été cheffe de projet pour l'Agence allemande de développement (GIZ) au Kenya et coordinatrice de projet pour un Rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme (United Nations Special Rapporteur – UN Human Rights Council). Elle a travaillé en étroite collaboration avec les gouvernements nationaux et internationaux, mais aussi avec les acteurs locaux et la société civile dans différents pays. 

Elle a également été étroitement associée à l'Institute for Development Policy and Management en tant que chercheur et conseillère politique. Elle est titulaire d'un doctorat en sciences sociales et politiques de l'Université d'Anvers. Elle est également titulaire d'un master en droit et d'un master en sociologie de la KU Leuven. 

Rendre les normes sociales plus justes  

L'objectif de Plan International Belgique est resté inchangé depuis 1983 : défendre les droits des enfants dans le monde entier en permettant aux enfants de vivre de manière plus autonome. La manière dont l'organisation vise à atteindre cet objectif a considérablement évolué ces dernières années. 

L'organisation peut se targuer de plusieurs années d'expérience sur le terrain, en travaillant jour après jour avec les enfants et la communauté dans laquelle ils vivent. Toutefois, Plan International Belgique se concentre de plus en plus sur les améliorations structurelles par l'influence des politiques et le changement social. Ces campagnes visent à rendre les normes sociales plus justes, qu'il s'agisse de mariages d'enfants (dans le Sud) ou de festivals sûrs (chez nous). 

Heidy Rombouts rejoindra Plan International Belgique le 1er septembre 2020. Après avoir rejoint l'entreprise, elle sera disponible pour des entretiens et des interviews. 

 

Cet article vous intéresse? Partagez-le!