Michèle a choisi de rester active en tant que bénévole après sa retraite. Après avoir été active en tant que parent Plan pendant plusieurs années, elle nous aide également aussi en tant que bénévole. Avec cette interview, nous lui avons demandé de nous parler de son travail, nous voulions également la remercier pour son engagement.

Vous venez au sein de Plan International Belgique en tant que volontaire au service éducatif. Pourquoi avoir choisi Plan ?

Je suis marraine chez Plan depuis plusieurs années d’une fille de 10 ans au Sénégal. Comme j’ai été prépensionnée il y a 3 ans, j’avais envie de mettre mon temps libre au service d’une bonne cause. J’ai choisi Plan, que je connaissais déjà et dont j’avais eu un écho que le personnel qui y travaillait était très sympa. J’ai spontanément proposé mon aide. J’ai pris contact par téléphone et je suis venue me présenter dans les bureaux où Marie-Claire Gorostegui m’a gentiment accueillie. Peu après, j’ai repris les tâches d’une autre volontaire qui venait d’arrêter son bénévolat pour Plan.

Quand vous avez informé votre famille et vos amis au sujet de votre volontariat, quelle a été leur réaction ? Ont-ils partagé votre enthousiasme ? Admirent-ils votre engagement ?

Pour moi, c’était une décision personnelle qui m’apportait en plus des contacts extérieurs. Lorsqu’on arrête de travailler, on perd beaucoup en contacts sociaux. Mes amies travaillent encore et ne sont donc pas disponibles en journée. Les tâches que je réalise en tant que volontaire sont très différentes de celles que je faisais dans ma vie professionnelle active. Cependant la rigueur indispensable dans mon job est bien nécessaire dans ce que je fais chez Plan. Je n’ai pas eu de problème pour m’adapter car les collègues de Plan m’ont bien expliqué les tâches et les systèmes propres à Plan. A ce jour je suis bien rodée, mais si j’ai un souci je peux facilement trouver de l’aide au sein de mon équipe.

La volontaire Michèle

 

Êtes-vous consciente du fait que vous êtes indispensable à l'organisation avec toute l'aide que vous apportez?

J’apporte un jour par semaine une aide au service Donors, mais je ne suis pas indispensable. Ce jour fixe que j’ai déterminé à l’avance peut facilement être déplacé dans la semaine. C’est important pour moi car mes autres activités et/ou engagements m’obligent souvent à modifier le jour de mon passage chez Plan.

Quelle importance a pour vous le volontariat ?

Personnellement, je trouve qu’être utile et rendre des services est indispensable pour se sentir bien. A chaque fois que je quitte les bureaux, mes collègues me lancent un ‘ Merci Michèle’. Plutôt gratifiant et très agréable, non ?

Un très grand merci pour cette interview!

Cet article vous intéresse? Partagez-le!