Chaque mois, 2 milliards de filles et de femmes ont leurs règles. Pourtant, le sujet des menstruations reste tabou, en Belgique comme ailleurs. Dans de nombreuses régions du monde, les filles manquent d'informations sur leur propre corps et n’ont pas accès aux services et produits nécessaires pour prendre soin d’elles.

Le tabou des menstruations a un coût

La stigmatisation et le silence autour des règles ont un énorme impact sur les filles et les femmes. Dans certaines cultures, ces tabous les privent de leurs activités quotidiennes et mettent leur santé en danger. En effet, le manque d'informations, d’infrastructures et de services:

  • empêchent les filles d’aller à l’école et les femmes de se rendre au travail pendant leurs règles
  • mettent leur santé en danger: une mauvaise hygiène menstruelle représente une source considérable d’infections
  • portent atteinte à leur dignité: les filles font l’objet de moqueries, d’humiliation et d’exclusion au quotidien
  • minent leur bien-être: la douleur et l'inconfort gênent les filles et les femmes dans leurs activités quotidiennes.

L'impact des règles sur les filles et les femmes peut prendre des formes extrêmes. Ainsi, au Népal, jusqu'à tout récemment, les filles et les femmes réglées étaient bannies de chez elles et devaient dormir dans une hutte isolée, suivant la tradition du 'chhaupadi', aujourd'hui interdite. 

Lors de mes premières règles, je m’absentais souvent de l’école pendant 5 à 6 jours car il n’y avait pas d’endroit pour me changer. 

Esha, 14 ans, Inde

Investir dans la santé et le bien être des filles

L’objectif des programmes de gestion d'hygiène menstruelle de Plan International est de s’assurer que les filles et les femmes puissent prendre soin d’elles et être en bonne santé. En Asie et en Afrique, Plan œuvre pour créer un environnement où les filles et les femmes se sentent à l'aise et libérées de toutes restrictions, moqueries et humiliations.

D’une part, cela implique de répondre à leurs besoins immédiats en matière de services et infrastructures sanitaires. D’autre part, il est important d’informer les filles et les femmes, mais aussi les garçons, les hommes, les enseignant-e-s et le personnel soignant afin d’accroître les connaissances et briser les tabous.

J’avais 13 ans quand j’ai eu mes règles pour la première fois. J'ai paniqué car je pensais que je m’étais gravement blessée." 

Linafe, 15 ans, Malawi

Les projets de Plan International

Plan International aménage des sanitaires pour filles et fournit des produits hygiéniques dans 11 pays d’Afrique et d’Asie. Par exemple:

  • en Zambie, 11.349 filles ont accès à de meilleurs sanitaires dans les écoles
  • au Zimbabwe, Plan International construit et aménage des infrastructures pour filles dans 5 écoles, notamment des vestiaires et des espaces pour se laver les mains
  • au Bangladesh, Plan International a financé la création de sanimarts. Ces petits magasins vendent des serviettes hygiéniques, du savon et d'autres produits de base qui contribuent à une bonne hygiène menstruelle
  • en Ethiopie, Plan International collabore avec l’entreprise BeGirl pour fournir à 5.000 filles des serviettes hygiéniques réutilisables.

Plan International met également en œuvre des projets pour améliorer les connaissances sur l’hygiène menstruelle dans 9 pays. Par exemple, Plan International a organisé:

  • en Inde, des formations sur la santé sexuelle et reproductive, le bien-être, l’hygiène menstruelle, l’eau et l’assainissement, etc.
  • au Cambodge, des sessions d'information pour 15.000 jeunes, dont 8.000 filles, sur la santé sexuelle et reproductive, ainsi que sur les menstruations
  • au Bangladesh, des représentations de théâtre et des groupes de discussion pour informer correctement les parents et les jeunes sur l'hygiène menstruelle
  • en Ethiopie, séances d'information des filles et des garçons sur la stigmatisation et les tabous, mais également des enseignants, des parents et des organisations de la société civile afin qu’ils forment les jeunes à devenir des acteurs du changement.

Vous aussi, vous pouvez aider à briser des tabous!

En Ouganda, Plan informe les filles sur l'hygiène menstruelle. Photo: Plan International/Anne Ackermann

En images: les jeunes brisent le tabou des règles en Ouganda

En Ouganda, le projet MHM (Menstrual Hygiene Management) de Plan International vise à briser les tabous qui entourent les règles dans les communautés et écoles rurales, et à y permettre un accès à serviettes hygiéniques de qualité et à faible coût.

Mis en oeuvre dans les régions de Kamuli, Lira et Tororo, où les préjugés sur les filles réglées sont encore très forts, le projet a mis en place des modules d’information et de formation pour les jeunes et les travailleurs de la santé actifs dans les communautés et les écoles.

À travers des discussions et des pièces de théâtre, l’objectif est de briser le tabou sur cette question, que les filles ne soient plus honteuses d’être réglées en classe et que les garçons cessent de se moquer d’elles dans ces moments-là. Autant de problèmes qui empêchent les filles de suivre les cours. Le projet forme aussi les élèves et les enseignants à produire eux-mêmes des serviettes hygiéniques de qualité et réutilisables.

 

Le projet en images

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout) In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout) In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout) In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout) In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout) In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout) In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout) In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout) In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)
In deze school in Kamuli (Oeganda) leren meisjes en jongens hoe ze herbruikbare maandverbanden maken samen met Plan International. Foto: Plan International/Greetje Van Buggenhout)

Vous avez envie de nous aider à briser les tabous sur les règles? Participez à la discussion #menstruationmatters avec Plan International.

Envie de soutenir nos projets pour les filles?

 

Cet article vous intéresse? Partagez-le!