C’est bien connu: les filles et les femmes risquent plus souvent d’être victimes d’abus en situation d’urgence. Dans les camps de réfugiés au Rwanda, les équipes de Plan International luttent contre la violence et la discrimination en encourageant les garçons de 12 à 17 ans à traiter les filles et les femmes avec respect.

Egide, 24 ans, accompagne les adolescents du projet ‘Boys for Change’. Photo: Plan Internationa

Egide, 24 ans, accompagne les adolescents du projet ‘Boys for Change’.

Nous formons les garçons aux bienfaits de l’égalité entre les sexes et d’une perception de la masculinité positive, non violente. Nous les informons aussi sur les effets nocifs de la drogue, de l’alcool et des relations sexuelles irresponsables. Nous observons des changements de comportements chez plus de deux tiers des garçonsavec qui nous travaillons.

Frère et sœur sur un pied d’égalité

Les garçons et les hommes jouent un rôle essentiel dans le combat pour l'égalité entre les sexes. Roger, 15 ans, est membre de l’initiative ‘Boys for Change’. Il estime qu’il a changé d’attitude envers sa sœur depuis qu’il participe au projet.

Avant de rejoindre le groupe, je pensais que ma sœur et moi étions différents. Elle s’occupait seule des corvées ménagères alors que je n’avais que quelques tâches à effectuer, comme aller chercher de l’eau. C’est différent aujourd’hui: je fais le ménage et ma relation avec ma famille, en particulier ma sœur, s’est nettement améliorée.

Sensibiliser un maximum de jeunes

Nos équipes rendent visite aux familles pour savoir si les parents ont remarqué des changements depuis la mise en place du projet et si cela a eu un impact positif sur leur famille.

Egide aimerait que davantage de garçons rejoignent le projet.

Ce que nous apprenons aux garçons est essentiel pour notre communauté. Mais pour l’instant, le groupe est restreint. Nous aimerions impliquer plus de jeunes pour accroître l’impact du projet.

Roger, 15 ans, est membre de l’initiative ‘Boys for Change’. Photo: Plan International

Roger est beaucoup plus heureux depuis qu’il participe au projet, il a même quelques suggestions pour l’améliorer.

J’aimerais que nos mentors organisent des jeux et des événements pour attirer plus de jeunes de mon âge et les encourager à changer de comportement. J’aimerais aussi que Plan nous emmène rendre visite à d’autres camps de réfugiés pour y rencontrer des jeunes et organiser des échanges pour les sensibiliser eux aussi.

Unlock the power of girls

Les filles et les jeunes femmes sont les premières victimes des violations des droits de l’enfant. Libérées de la violence et de la discrimination, elles seront, avec les garçons et les hommes, de puissants moteurs de changement social et politique pour tous. D’ici à 2022, Plan veut contribuer à l’égalité entre les sexes en donnant à 100 millions de filles la possibilité d’apprendre, de décider, de diriger et de s’épanouir.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!