Filleule Plan depuis l’âge de sept ans, Luana est aujourd’hui une jeune femme dynamique de 18 ans. Pendant des années, elle a participé à divers projets de Plan International et compte désormais mettre à profit tout ce qu’elle a appris en devenant journaliste.

Luana se souvient qu’enfant, elle devait consacrer au moins un jour par semaine à aller chercher de l’eau avec sa mère au village voisin. Pendant de nombreuses années, il n’y avait aucun système d’approvisionnement en eau qui desservait la communauté quilombola où elle est née, au Brésil. Plan International a commencé à travailler dans sa communauté en 2004. Elle garde de tendres souvenirs du temps où elle jouait dans le centre de jeux construit par l’organisation.

De la classe aux champs

Assidue, Luana étudie aujourd’hui dans une école qui applique le principe d’alternance. Ce système est très courant dans les zones rurales car il contribue à réduire l’absentéisme et le décrochage scolaires. Les étudiants partagent leur temps entre une éducation formelle en classe et une formation professionnelle. Chaque mois, Luana passe quinze jours dans un internat et les quinze autres auprès de ses parents, qui lui apprennent de nouvelles techniques agricoles.

Inspirer les plus jeunes

Luana accorde beaucoup d’importance à la vie de famille:

J’adore jouer avec mes neveux et nièces. J’ai un tableau dans la cour et j’essaie de leur enseigner certaines choses que j’apprends à l’école.

Projet des Nouveaux Quilombos: pour une agriculture durable

Luana participe aussi au Projet des Nouveaux Quilombos. Plan International aide 190 familles de trois communautés quilombolas du Maranhão à accroître leur production agricole. Grâce à des ateliers pratiques, ces communautés apprennent à mettre en place des systèmes agricoles durables qui leur rapporteront plus de revenus et qui contribueront à réduire la pauvreté et l’exclusion sociale. Chez elle, Luana est chargée d’entretenir le jardin familial. Elle est extrêmement fière des tomates, des baies et des autres fruits et légumes qu’elle cultive.

Une ouverture sur le monde

Grâce au soutien de Plan International, Luana a pu participer à une conférence sur les communautés quilombolas dans les Amériques.

C’était une expérience très intéressante, car j’ai pu rencontrer des personnes originaires de différentes régions qui ont des expériences de vie similaires à la mienne.

Rêves de journalisme

Malgré son jeune âge, Luana a beaucoup vu et vécu. C’est la raison pour laquelle elle n’hésite pas à poursuivre ses rêves. Elle a en effet l’intention de quitter sa communauté pendant quelque temps pour aller étudier le journalisme. Ce choix lui semble tout naturel:

Je suis très curieuse, j’aime poser des questions et être bien informée", explique-t-elle. Elle veut raconter au monde entier comment on vit dans la communauté où elle est née. "C’est décidé. Au cours du premier semestre de l’année prochaine, je partirai étudier le journalisme", déclare Luana avec un grand sourire.

Parrainer un enfant, c’est investir dans les rêves des jeunes filles

Vous souhaitez donner la possibilité à une jeune fille comme Luana de poursuivre ses rêves? Le Parrainage Plan a pour but de donner les mêmes chances à tous les enfants, filles et garçons, en investissant dans le développement de toute leur communauté.

Plus d’infos sur le Parrainage Plan

Cet article vous intéresse? Partagez-le!