Dans la plupart des pays en développement, les filles ont la vie plus dure. Nombreuses d’entre elles sont mariées de force très jeunes et doivent arrêter leurs études. Elles subissent plus de violence et ont moins d’opportunités d’avenir que les garçons. Il est urgent que ces inégalités et ces injustices cessent.

En devenant parrain/marraine, vous les aider à éviter un mariage précoce, vous soutenez leur scolarisation, vous les protéger de nombreuses violences et vous faites entendre leurs voix.

Deux tiers des analphabètes dans le monde sont des filles et des femmes

C'est que l'analphabétisme est un problème structurel : souvent, les filles sont contraintes de rester à la maison dès leur plus jeune âge. Elles ratent trop souvent l'école et finissent par ne plus parvenir à rattraper leur retard. Plus tard, un autre risque les attend : celui du mariage précoce. Avant même de savoir lire ou écrire...

Pourtant, tout le monde y gagnerait si les filles pouvaient plus souvent terminer l'école. Parce que :

  • Les filles qui poursuivent leur scolarité pendant 9 ans au moins oui qui suivent une formation professionnelle ont plus de chances de trouver du travail et de gagner leur indépendance économique et financière.
  • Les filles scolarisées ont la possibilité d'améliorer leurs conditions de vie et plus tard, d'offrir un meilleur avenir à leurs enfants.
  • Dans une école bien organisée, idéalement les filles et garçons sont traités de façon égale, se respectent mutuellement et construisent ensemble un monde plus juste.

“J’ai arrêté l’école après ma 6ème primaire. Mon père ne voulait pas que j’étudie et ma mère ne pouvait pas soutenir ma scolarité.”

Découvrez ici l'histoire de Sabina, 18 ans, volontaire communautaire du projet d’éducation et développement de la petite enfance appuyé par Plan International Belgique dans la région de Sucre en Bolivie.

Sabina, 18 ans, bénévole communautaire pour le projet d'éducation préscolaire de Plan International Belgique à Sucre

 

Souvent, les filles subissent des mariages forcés, alors qu'elles voudraient aller à l'école

Trop souvent, des filles en âge d'aller à l'école secondaire sont mariées. La pauvreté, les conflits et un taux d'alphabétisation bas - en particulier pour les filles - favorisent ces mariages précoces.

"Chaque minute, 23 mineures sont mariées de force dans le monde. Cela signifie que que chaque année, 12 millions de filles sont mariées avant l'âge de 18 ans."

Fin octobre, un message apparaît sur Facebook, annonçant qu’une jeune fille serait mariée au plus offrant. La meilleure offre provient d’un riche homme d’affaires, qui donne au père de la jeune fille des vaches, des chariots, de l’argent.

Plan International soutient les filles qui s'opposent à ce phénomène, comme Ruchi et sa sœur Ruby

Ruchi et sa soeur Ruby, 18 ans, sont nées et ont grandi dans une famille rurale. Leur mariage a été arrangé par leurs pères à leur insu.

 

Les adolescentes tombent enceintes parce que le sexe est tabou, avec des conséquences désastreuses…

Beaucoup de parents ont du mal à aborder la sexualité avec leurs enfants, et les adolescent.e.s ne savent donc rien en matière de planification familiale. Et lorsque les filles tombent enceintes, elles sont souvent confrontées à la violence domestique, notamment de la part de leurs parents. Une étude de Plan International Equateur sur la violence à l'égard des filles montre que les jeunes femmes associent automatiquement les grossesses précoces à la violence et aux rapports sexuels non consentis.

“Beaucoup de femmes ici n'ont pas fait d'études. Elles se marient jeunes et se retrouvent souvent face à des maris violents. Le garçon prétend qu'il n'est pas le père de l'enfant, et la jeune mère se retrouve alors seule. Ici, l'égalité entre les femmes et les hommes reste difficile à trouver...”

Gladys, 17 ans

Gladys et son père Francisco veulent changer cela. Ils ont donc rejoint le programme de ‘zones sans grossesses précoces’ de Plan International. Père et fille forment désormais une équipe pour informer les jeunes et les parents.

Gladys et son père Francisco ont rejoint le programme de zones sans grossesses précoces de Plan International.

 

Soutenez l'avenir d'une fille

Dans les pays en développement, les filles ont la vie plus difficile. C'est pourquoi elles ont besoin d’un soutien supplémentaire. En devenant Parrain/Marraine Plan, vous les aider à éviter un mariage précoce, vous soutenez leur scolarisation, vous les protéger de nombreuses violence et vous faites entendre leurs voix. Chaque fille compte.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!