“Hussaima s’est remise à rire et ses petites joues sont à nouveau roses et rondes”, raconte sa mère, ravie.

L’aide alimentaire sauve des vies

Mariam est soulagée: sa fille Hussaima reprend du poil de la bête grâce à l’aide alimentaire de Plan International. Cinq semaines après l’hospitalisation de son bébé âgé de 11 mois, qui souffrait de malnutrition, l’enfant va beaucoup mieux.

Je suis de près les conseils des membres de l'équipe de Plan International et des bénévoles de la communauté. Hussaima se rétablit rapidement depuis que nous avons commencé le programme nutritionnel.

Mariam, 23 ans, maman de Hussaima

Mariam et Hussaima vivent dans l’État de Borno, au Nigeria. Cette région du nord-est du pays, proche de la frontière tchadienne, est en proie à un conflit violent entre les troupes nigérianes et le groupe terroriste Boko Haram. Mariam et sa famille ont du prendre la fuite et vivent actuellement à Maidiguri, la capitale de Borno. Dans la région, de nombreux enfants souffrent de malnutrition aigüe et ne reçoivent pas les soins adéquats. En effet, les infrastructures médicales ont été gravement endommagées par le conflit incessant. En outre, le manque d’eau potable et d’équipements sanitaires cause de nombreux cas de diarrhée, l’une des principales causes de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans.

 

Beurre de cacahouètes et légumes frais

Mariam n’a pas hésité une seule seconde lorsqu’elle a constaté que sa petite Hussaima n’allait pas bien.

Dès notre arrivée à l’hôpital, Hussaima a reçu des aliments thérapeutiques à base de beurre de cacahouètes et de compléments vitaminés. Encore une semaine et ma fille pourra à nouveau manger de la nourriture normale. Entretemps, j’ai suivi des cours de cuisine avec des volontaires de Plan International. Ils m’ont appris à cuisiner des spécialités locales, avec des légumes d’ici. Même avec mon petit budget, je peux trouver des aliments frais et pleins de vitamines au marché et cuisiner de bons plats pour ma petite fille. Je suis curieuse de voir lequel deviendra son préféré!

Grâce à la réactivité de sa maman et aux collègues de Plan International à l’hôpital, Hussaima est sur la voie de la guérison. La fillette se remplume de jour en jour. Cela ne va pas forcément de soi. En effet, dans les situations critiques comme le conflit qui sévit au Nigéria, les petites filles sont souvent les dernières à recevoir à manger ou des soins. Avec Plan International, vous pouvez donner les mêmes chances aux petites filles et aux petits garçons, dès la naissance. Rejoignez le girls fund!

Cet article vous intéresse? Partagez-le!