Un cri de joie a retenti hier quand nous avons relevé la boîte aux lettres: "Regarde maman, une lettre d’Essotom!" Nous avons enfin reçu une réponse de notre Filleule Plan du Togo à une lettre que nous avions envoyée il y a environ 10 mois. Une surprise, à l'heure où les courriers électroniques sont si rapides... C’est un tout autre rythme de communication, qui cadre peut-être mieux avec la façon de vivre d'Essotom, si différente de la nôtre.​

Nous connaissons Essotom depuis bientôt 3 ans. Elle a 10 ans et vit au Togo (Sokodé), dans une petite maison de pierres au toit métallique et au sol en ciment. Elle y habite avec ses grands-parents, son frère de 14 ans et encore d’autres membres de sa famille. Ses parents, qui sont fermiers, habitent à cinq kilomètres de là. Elle est en bonne santé et va à l’école - ses cours préférés sont le sport et la lecture. Elle aide sa grand-mère: faire la vaisselle, balayer la cour, aller chercher de l’eau (l’aller-retour jusqu’au puits lui prends une demi-heure). Parfois, elle aide aussi ses parents dans les champs. en guise de sanitaire, la famille a le choix entre mère nature ou des toilettes publiques. Le docteur le plus proche se trouve à 45 minutes.

PHOTOS

Chaque année, nous recevons 2 photos et des nouvelles de notre Filleule Plan, ainsi qu’un aperçu des réalisations de Plan dans sa région durant l’année écoulée (des bâtiments scolaires par exemple, des toilettes, du matériel éducatif ou des formations organisées pour des enseignants). 

Nous sommes toujours très curieux de recevoir les photos. Sur les premières photos, Essotom avait le crâne rasé, l’année suivante, des cheveux frisés courts. Sans sa longue jupe, ses boucles d’oreilles ou les fleurs sur ses tongs, nous aurions certainement cru que c’était un petit garçon. Toutes les photos sont prises à l’extérieur, avec leur petite maison pour décor, et Essotom est toujours occupée à des tâches ménagères : laver des assiettes dans un bassin, mettre une casserole sur le feu, ramasser du bois.

Sur les photos, la fillette est aux côtés de sa grand-mère. Elle est à peine environ 40 ans plus âgée qu’Essotom. Elle pourrait donc être tout simplement sa maman, mais sur les photos, elle a tout de même l’allure d’une grand-mère toute ridée.

LETTRES

Dans leurs lettres, Essotom et sa famille (avec l’aide d'un bénévole Plan) répondent aux questions posées de nombreux mois auparavant et c’est motivant. La première fois, nous avions par exemple expliqué que nous avions quatre saisons en Belgique et avions parlé d’une fête d’anniversaire. Elle nous a répondu qu’elle trouvait chouette d’en apprendre plus sur notre climat, car chez eux, ils connaissent uniquement une saison sèche et une saison des pluies et ne fêtent pas les anniversaires.

La dernière fois, nous avons demandé si elle faisait beaucoup de choses avec son frère. ‘On va à l’école, on va chercher de l’eau, on balaie et on fait la vaisselle ensemble. Auparavant, les garçons n’aidaient pas pour les tâches ménagères, mais avec l’aide de Plan Togo, les choses ont changé’, écrit-elle.

DIFFÉRENCE

Nous pensons souvent qu'il y a une énorme différence entre sa vie et celle de nos filles. Il nous suffit d’ouvrir le robinet pour avoir de l’eau, et le fait que chaque maison dispose de toilettes est la chose la plus normale du monde. Nos filles rangent parfois la maison (quand il faut) ou aident à plier le linge ou à cuisiner, mais généralement elles ne font que jouer. Ou on les conduit à toutes sortes d’activités extrascolaires: danse classique, solfège, flûte traversière, gym ou encore guitare. Sans oublier que les anniversaires et surtout les fêtes d’anniversaire sont super importants pour elles!

Cet article vous intéresse? Partagez-le!