Evy, Marraine Plan, raconte avec enthousiasme son voyage au Vietnam qui lui a permis de rencontrer Chi, sa Filleule Plan. Ce témoignage spécial ne manquera pas de réveiller votre envie de voyager. Ou qui sait, de devenir Parrain ou Marraine Plan ?

Un long voyage

Nous sommes arrivés au Vietnam par Ho Chi Minh City. Après deux journées à Ho Chi Minh, nous avons voyagé du sud au nord du Vietnam en une semaine et demie. Nous avons fait connaissance avec la population locale, très accueillante et enthousiaste, et découvert la nature magnifique du pays. Pour nous toutefois, pas de randonnée au programme ; un autre type d'aventure nous attendait: rencontrer notre Filleule Plan.

Après un long trajet en bus à travers les montagnes, nous sommes arrivés à Phong Tho, un district de la province de Lai Chau. Nous y avons été accueillis par l'équipe locale de Plan International. Très vite, nous avons compris que nous n’étions plus dans la partie touristique du Vietnam.

LE GRAND JOUR

Mousson oblige, les derniers 10 kilomètres qui nous séparaient de notre Filleule Plan n'ont pas été de tout repos. Un sentier boueux et cabossé en bordure d’un ravin nous a menés au village de montagne où habitent Chi et sa famille.

Une fois arrivés au village, beaucoup de monde nous attendait. Parmi cette foule, Chi, ses parents et sa grand-mère. Nous nous sommes sentis immédiatement les bienvenus.

À LA MAISON ET À L’ÉCOLE DE CHI

Après de brèves présentations, nous avons été emmenés à l’école locale où Chi fait partie du groupe de jeu et de lecture. Nous y avons rencontré l’enseignante et une trentaine d’autres enfants. Ils jouaient à divers jeux, faisaient des puzzles, chantaient et lisaient des livres, tandis que les plus jeunes dessinaient.

C’était réjouissant de voir les nombreuses initiatives prises depuis 2013 pour offrir un enseignement de qualité aux enfants. Après les activités, l’institutrice nous a fait visiter l’école. Outre son rôle d’enseignante du village, elle agit aussi comme personne de confiance et soutient les enfants et leurs familles dans leur vie quotidienne.

Après notre visite à l’école, nous sommes retournés à la maison où habite la famille de Chi. En notre absence, les villageois s’étaient tous mis au travail: les hommes avaient disposé des tables, tandis que les femmes préparaient un vrai festin. Lors du repas, nous avons mieux fait la connaissance des parents de Chi et de quelques amis, voisins et membres importants de la communauté.

Evy, Marraine Plan, au Vietnam

Ensuite, nous avons eu droit à un tour du village. Quelques habitants nous ont invités à visiter leurs maisons. Cette visite nous a fait réaliser à quel point l’aide de Plan International est encore indispensable. Seules 10% des maisons disposaient d’équipements sanitaires et de manière générale, il y a encore beaucoup à faire en termes d’hygiène.

LE MOMENT DES ADIEUX

En fin d’après-midi, il était temps pour nous de quitter le village. Les dernières photos prises, c’est la gorge nouée que nous avons pris congé de Chi, ses parents et les autres villageois. J’avais les larmes aux yeux pendant le trajet du retour. Des larmes de joie! Nous sommes repartis pour la Belgique remplis d’énergie positive.

Cet article vous intéresse? Partagez-le!