Courir pour se sentir libre. Courir pour se sentir vivant.e. A l’instar de Forrest Gump, partout dans le monde des jeunes filles courent, font du karaté ou encore jouent au football pour se sentir libre. Libres de dire non à des normes sexistes. Libres de dire oui à la liberté de choix et à l’égalité.

Dans notre article “ Quel est le lien entre votre footing et la liberté des filles ? “, nous vous expliquions le lien entre le sport et les droits des filles. Dans cet article, nous allons vous présenter 3 exemples concrets d’activités organisées par Plan International pour la liberté des filles.

Plan International s’engage de manière durable pour que les filles puissent affirmer leur droit à l’égalité à travers différentes activités sportives. Nous vous présentons trois d’entre-elles.

Pic2

 

A la troisième place du podium

On retrouve “Niñas Seguras, Nicaragua más fuerte” (“des filles en sécurité pour un Nicaragua fort”, en français). En octobre 2017, une course de 5 kilomètres a réuni 3000 personnes afin de sensibiliser aux violences dont les filles sont victimes. Plan International, l’institut national du sport et les milliers de participant.e.s ont couru pour rappeler que le droit des filles à vivre libres et sans violence est l’affaire de toutes et tous.

Pic3

 

A la seconde place

Nous emmène au Bengladesh où nous avons développé un programme d'auto-défense et de sensibilisation aux mariages précoces. En 2021, des dizaines de jeunes filles sont sensibilisées à ces pratiques qui les empêche de choisir librement leur avenir, avec qui et quand elles souhaitent se marier et les mettent en danger face aux risques liés aux grossesses prématurées.

Ce projet mêle des cours de karaté, ainsi que des ateliers de sensibilisation pour briser les stéréotypes et les normes de genres qui empêchent les jeunes filles d’être libres. Ainsi, les jeunes filles apprennent à se protéger face à des situations dangereuses.

Pic4

 

Et enfin, à la première place

On vous parle d’un projet qui s’est terminé il y a quelques semaines : le tournoi de football des filles de Mo (Togo). Un tournoi qui a rassemblé 6 équipes exclusivement féminines de la province de Mo, au Togo.

Avec ce projet, des centaines de togolaises ont pu renforcer leur estime de soi, briser les stéréotypes liés au genre et être sensibilisées sur l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive. D’ailleurs, une clinique mobile a été mise en place lors du tournoi pour fournir des conseils et des services de santé reproductive gratuitement.

Pic5

 

Bien, qu’il ne s’agisse pas d’un classement du moins important au plus important, tous ces événements nous rappellent, de manière égale, que les droits des filles ne sont pas un acquis. Face à ces inégalités, le sport est mobilisé comme un outil fédérateur puissant pour que toute la société soit conscientisée et puisse progresser vers plus d’égalité pour toutes et tous ! 

Cet article vous intéresse? Partagez-le!