Purity et Saviour grandissent dans un petit village de Zambie. A l'adolescence, ils tombent amoureux. Après quelques mois, Purity tombe enceinte et les tourtereaux sont contraints au mariage. Fini l'école. Aujourd'hui parents de deux enfants, ils travaillent pour faire vivre leur famille. Amoureux comme au premier jour, ils confient que tout aurait été différent s'ils avaient été mieux informés.

L'amour, la sexualité, la contraception et la santé sexuelle sont des aspects fondamentaux de la vie. Pourtant, un malaise pèse souvent sur ces thèmes. Certainement quand ils s'agit de les aborder avec des jeunes submergés par des sentiments très forts et de nouvelles pulsions. Difficile pour les parents de conseiller leurs ados au mieux sans s'immiscer dans leur vie privée. Dans nombres de sociétés, l'école a pris le relais depuis des dizaines d'années. Dans d'autres, il s'agit d'un tabou culturel ancré, difficile à surmonter.

Concilier santé sexuelle et respect des traditions

Difficile, mais pas impossible. Au coeur de communautés comme celles de Saviour et Purity, Plan International relève le défi de l'éducation à la sexualité. Nos équipes locales ouvrent le dialogue avec les adolescents et leur famille. Avec les chefs religieux et les responsables de villages aussi. Afin de les aider à assurer leur rôle de "gardiens de la tradition" tout en fournissant une information positive et complète sur les rapports intimes.

L'école: clé du développement personnel et communautaire

Plan International insiste sur l'importance de l'éducation primaire et secondaire. C'est la clé pour que les filles comme les garçons vivent leurs jeunes amours en connaissance de cause, sans risquer leur santé. Pour éviter les dangers des grossesses et des mariages précoces. Pour que chacun ait une véritable chance de réaliser ses rêves d'avenir. 

Regardez le témoignage de Purity (16 ans) et Saviour (18 ans): 

Cet article vous intéresse? Partagez-le!