Aah, les voyages… L'occasion rêvée de partager vos moments forts et vos jolies photos. Surtout quand ces voyages se font dans des contrées que peu de vos connaissances auront l’occasion de voir un jour. Avec l'essor de Facebook, Instagram et autres réseaux sociaux qui mettent les images à l'honneur, les photographes, professionnels ou dilettantes, peuvent briller et collectionner mentions "j'aime", commentaires et partages.  Mais avant de poster photos et commentaires, réfléchissons-nous à la façon dont nous représentons les lieux et les gens que nous rencontrons? Et à la façon dont nous prenons nos photos?

Une nouvelle vidéo de l’organisation norvégienne SAIH pose brillamment la question et encourage chacun et chacune à représenter le monde de façon juste et nuancée. Voici 4 questions pour faire de vos publications des stars éthiques des réseaux sociaux.

Est-ce que je donne une image respectueuse des personnes et leur pays?

✔️ Évitez de généraliser.

Combien de gens ne parlent-ils pas de l’Afrique alors qu’ils ont visité une région spécifique d’un pays spécifique? L’Afrique, c’est 1,2 milliard de personnes, plus de 50 Etats et une superficie 3 fois supérieure à l’Europe! 

C'est un continent plein d’initiatives, de personnes qui font bouger les choses, qui mettent sur pied des entreprises florissantes…

Si choquante et inacceptable qu’elle puisse nous apparaître, la pauvreté n’est pas une attraction touristique. Et une fillette mariée de force est aussi un individu capable de changer son destin, d’aller à l’école et de devenir autonome si elle a la chance d’avoir un petit coup de pouce.
      
Avant de photographier la souffrance et la misère, réfléchissons à deux fois. Autant que possible, essayons de ne pas photographier des personnes en état de vulnérabilité évidente, malades, souffrantes, dénudées, mendiant dans la rue… 

Le plus simple est encore de se demander: est-ce que j’accepterais d’être photographié(e) dans une telle situation?

Ai-je l’autorisation de prendre cette photo?

✔️ Avant de photographier ou publier la photo de quelqu'un, demandez-lui sa permission.

Même si ce n’est pas toujours évident, c'est très important. S’il s’agit d’enfants, demandez l’autorisation des parents ou des personnes qui s’en occupent. 

Sur tous les continents, le droit à l’image et à la dignité doivent être respectés.

Quel est mon but en publiant cette photo?

✔️ Demandez-vous pourquoi vous voulez publier une photo avant de la partager sur Facebook ou Instagram, par exemple.

Informer? Susciter l’émotion? L’indignation? Si l'objectif est uniquement d'éblouir ou choquer son entourage et récolter un maximum de réactions en ligne, il est probablement préférable de s'abstenir.

Une image vaut 1.000 mots. Autant qu’elle serve à raconter une histoire juste et inspirante.

Est-ce que ma photo renforce les clichés?

✔️Restez critiques sur ce que vous voyez et donnez une image nuancée de la situation.

Lorsqu’on voyage dans un pays souvent représenté de la même façon – ‘pauvre’, ‘dangereux’, ‘machiste’, etc. -  le risque est grand de renforcer cette image par nos posts, nos photos et vidéos. Face aux situations difficiles, encourageons notre entourage à ressentir de l’empathie et non de la pitié. 

Et si la meilleure façon était de demander aux personnes que vous rencontrez ce qu’elles ont envie de montrer au monde?

Photographie et communication éthique: un défi pour toutes et tous

Ces questions, nous nous les posons constamment chez Plan International. Chaque jour, nous partageons les histoires et les photos de femmes, d’hommes et d’enfants qui vivent dans les régions les plus pauvres du monde, dans des conditions parfois extrêmement difficiles. 

Vous constaterez que nous nous efforçons de toujours représenter les populations avec lesquelles nous travaillons de façon digne, forte, inspirante, même dans les situations les plus dramatiques. Notre charte éthique, respectée par toute l’équipe de Plan International Belgique, nous aide à y parvenir. 

Car combattre les préjugés, c’est aussi une façon de faire avancer la solidarité et le développement.

En savoir plus sur ces trucs et astuces de SAIH

Cet article vous intéresse? Partagez-le!