Partout dans le monde, l'inégalité entre les filles et les garçons existe. Dans les pays les plus pauvres en particulier, l’importance de l’éducation des filles est-sous-estimée. Les causes? On attend d'elles qu'elles s’occupent de tâches ménagères telles que la cuisine et le ménage et qu’elles s’occupent de leurs frères et sœurs. Résultat? Les gouvernements investissent peu d’argent dans l'éducation des filles.  À cause de la menace du Coronavirus, des millions de filles ne retourneront pas à l'école. Leurs rêves et leurs avenirs sont détruits. Elles sont en danger…

 Tu as entre 15 et 24 ans?
Envoies maintenant un SMS GRATUIT avec ECOLE au 8810 (0 EUR/SMS envoyé/reçu)
afin que les filles puissent retourner à l'école.

 

Fais savoir à notre gouvernement que TU penses qu'il est important que les filles aillent à l'école, afin qu'elles soient protégées contre les dangers et puissent construire leur avenir.

Et si les garçons ne sont pas autorisés à aller à l'école ?

Comme en Belgique, de nombreux pays ont fermé leurs écoles pour empêcher la propagation du Coronavirus et cela a sauvé des vies. Néanmoins, dans certaines régions, la fermeture des écoles a eu des conséquences dramatiques pour les filles. Comme leurs parents n’ont plus assez d’argent pour s’occuper d’elles et qu’elles ne vont plus à l’école, elles doivent souvent travailler pour gagner de l'argent. Parfois, elles sont forcées de se marier alors qu’elles ont moins de 14 ans.  

Tu peux changer cette situation avec Plan International !

Envie d’agir? Bonne nouvelle: TU peux faire en sorte que les filles aillent à l'école. Envoie maintenant gratuitement « ECOLE » au 8810 (0 EUR/SMS envoyé/reçu). Tous les SMS collectés seront présentés au gouvernement belge. En envoyant un SMS, tu demandes au gouvernement d’investir davantage dans l'éducation des filles dans les pays de la coopération au développement belge.  

Les filles à l'école

 

Les filles veulent aller à l'école et assurer leur avenir mais elles n'ont pas cette chance

Quand les filles ne vont pas à l'école, elles n'apprennent rien. Leur avenir est compromis et elles ne trouvent pas un travail avec un revenu décent. Elles tombent alors dans la pauvreté, parfois avec leurs enfants. En plus, les filles risquent d’autres dangers: le mariage à un très jeune âge, les mutilations génitales, les violences sexuelles, les grossesses précoces et la mortalité maternelle.  

À l'école, les filles s’instruisent, travaillent sur leur avenir et sont protégées contre la violence et les grossesses précoces. Elles reçoivent des repas sains, qu'elles n’ont pas à la maison. À l’école, elles reçoivent aussi des biens de première nécessité, comme des serviettes hygiéniques.   

Une école offre une protection aux filles et aux jeunes femmes. Mais maintenant que les écoles sont fermées, le nombre de cas de viols et d'agressions augmente
Georgina, 20 ans, Kenya

 

 
           ENVOIE MAINTENANT GRATUITEMENT « ECOLE » AU 8810 
(0 EUR/SMS ENVOYÉ/REÇU)
POUR QUE LES FILLES RETOURNENT À L'ÉCOLE
       
                                    

 

Comment peux-tu aider ?

Tu seras sans doute d’accord: la situation doit changer. Le changement prend du temps et demande de l'argent. C’est là que nous avons besoin de toi, armé de ton téléphone! Le gouvernement belge doit investir davantage dans l'éducation des filles dans les pays pauvres. Nous devons convaincre les parents et les communautés qu'il est important que les filles retournent à l'école et les soutenir financièrement. C'est la seule façon pour qu’elles grandissent en toute sécurité et assurent leur avenir. 

Envie d’agir? Bonne nouvelle: TU peux faire en sorte que les filles puissent aller à l'école. En envoyant un SMS, tu demandes au gouvernement d’investir davantage dans l'éducation des filles dans les pays de la coopération au développement belge.  

Envoie maintenant gratuitement « ECOLE » au 8810 (0 EUR/SMS envoyé/reçu). 

Met de steun van DGD tot stand gekomen

Merci pour ton message!

 

 

Avec le Soutien de DGD

Avec le Soutien de DGD

 

Lire ici les questions et réponses concernant cette campagne.

***

Comment Plan International Belgique va utiliser tes informations?

Dans le cadre de cette action SMS, et via un partenaire externe, Plan International Belgique aura accès aux informations suivantes qui te concernent : 
-    Numéro de GSM
-    Date de réception du message
-    Message envoyé
Le coût d’un SMS est 0 EUR/SMS envoyé ou reçu. Plan International Belgique utilise ces informations UNIQUEMENT dans le cadre de son programme DGD, plus particulièrement dans le cadre de la remise d’une pétition aux autorités publiques. 
Les numéros de GSM ne seront pas communiqués aux autorités. Nous communiquerons seulement le nombre de signatures. 
Plan International Belgique supprimera ces informations AVANT le 10/01/2026. Plan International Belgique est tenue de conserver ces preuves pour le financement de son programme DGD jusqu’au 31/12/2025.
Les enfants de moins de 16 ans doivent obtenir l'autorisation parentale avant d'envoyer un SMS. Plan International Belgium n'est pas en mesure de vérifier cela.

Le traitement des données est soumis aux conditions légales du règlement européen 2016/679. (RGPD) Le fournisseur de services déclare prendre en compte les GOF-guidelines.
Si tu as d'autres questions concernant ta vie privée, contacte-nous via privacy@planinternational.be.