Pour que les filles puissent aller à l’école, décider de leur vie et de leur corps, diriger et poursuivre leurs rêves d’indépendance, comme les garçons.

Pour qu’elles ne soient plus victimes des préjugés, des coutumes néfastes et de toute forme de violence sexiste.

Pour que, dans les situations d’urgence, en cas de catastrophes naturelles ou de conflits, leur voix ne soit pas oubliée.

Dans plus de 70 pays, Plan International met en place des projets, portés par de jeunes activistes quand le contexte le permet, pour défendre les droits des filles et l’égalité entre les sexes.

Plan International Belgique soutient plus particulièrement les communautés des Andes, d’Afrique de l’Ouest et du Delta du Mékong.

Vous aussi, vous voulez agir pour l'égalité? Soutenez nos projets

Niger, l’éducation contre les mariages d’enfants

"J’ai failli être donnée en mariage à mon cousin. Grâce au comité de protection, j’ai pu y échapper."

Bolivie, de la maternelle à l’emploi

"J’ai arrêté l’école après ma 6ème primaire. Mon père ne voulait pas que j’étudie et ma mère ne pouvait pas me soutenir."

Rwanda, formation et soutien psychologique des filles dans les camps de réfugié.e.s

"Vroeger durfde ik niet eens iets zeggen in een groep. Als ik nu een idee heb dat ik wil delen, laat ik luid en duidelijk van me horen."

Sénégal, les filles plus fortes grâce au football

"Il y a un garçon à Dakar qui un jour m'a dit au téléphone 'Si je t'épousais, est-ce que tu arrêterais le foot?' Je lui ai raccroché au nez! Le foot, c'est notre priorité."

RCA: réunification des familles

"Mon papa me manque beaucoup, je voudrais le revoir, lui et ma grande soeur."

Equateur: bien grandir après un séisme

"Avec ma maman et mes cousins, nous avons appris à réagir s'il y a un tremblement de terre ou un tsunami. A la maison, nous avons déjà préparé nos sac à dos en cas d'urgence. Je me sens en sécurité."

Equateur: stop aux violences sexuelles

"On ne peut pas se promener librement en rue. On nous siffle, on nous insulte, on nous touche. Nous, les jeunes, devons initier le changement."

Vietnam: stop aux violences sexuelles

"J’ai grandi en ville. J’ai vu et vécu le harcèlement sexuel. C'est difficile à surmonter mais j’ai pris mon courage à deux mains pour parler du problème à voix haute et chercher des solutions."

Laos: préscolaire pour les minorités

"Ici, les petites filles et les petits garçons peuvent se préparer à entrer à l’école primaire, et apprendre le lao. C’est nécessaire pour nous, les minorités ethniques."