Je m'amuse bien dans cet espace réservé aux enfants. J'ai arrêté d'avoir constamment peur que ma maison s'effondre. Avec ma maman et mes cousins, nous avons appris à réagir s'il y a un tremblement de terre ou un tsunami. A la maison, nous avons déjà préparé nos sac à dos en cas d'urgence. Je me sens en sécurité.

Erika, 10 ans.

En avril 2016, un tremblement de terre touche durement les communautés de Manabí: après la catastrophe, 660 personnes ont perdu la vie, 30.000 ont été blessées et 80.000 sont restées sans-abris. Deux ans après le séisme, les jeunes enfants et leurs mères restent les plus vulnérables, mais se reconstruisent doucement, grâce à la solidarité entre les familles et l’appui de services sociaux communautaires. Après l’action humanitaire de premier secours, il faut soutenir les familles pour panser les blessures émotionnelles et reprendre le cours d’une vie normale.

Plan International et ses partenaires mettent en place des Safe Spaces, espaces réservés aux enfants, pour que filles et garçons se sentent en sécurité, s'épanouissent et apprennent à réagir aux crises futures. Les parents reçoivent toutes les clés en main pour bien s'occuper de leurs enfants. Vous pouvez appuyer nos actions en soutenant nos projets

Ce projet aide les enfants à...

... grandir en bonne santé, physiquement et mentalement

Des volontaires, regroupés en comités communautaires, accueillent les enfants dans des espaces sûrs, qui leur sont réservés. Ils.elles veillent à ce que les filles et les garçons s'alimentent bien, restent en bonne santé et développent de bonnes pratiques d'hygiène. Les enfants adoptent de bons réflexes pour réagir en cas de catastrophe naturelle.

Les mères et les femmes enceintes apprennent à bien soigner leurs tout-petits et à prévenir la violence, en particulier vis-à-vis des filles. Elles impliquent les pères dans l’éveil et l’éducation des enfants. Dans des ateliers, les parents jouent avec leurs enfants pour stimuler leur résilience et leur développement psychomoteur.

... évoluer dans un environnement familial propice à leur développement

Les parents, en particulier les mères, participent à des formations et sont informés sur les activités génératrices de revenus et la gestion de petits commerces. Autonomes financièrement, ils pourront subvenir à long terme aux besoins de leurs enfants.

Nous avons appris que le développement des jeunes enfants est quelque chose de très important. Auparavant, je ne le savais pas, je n’achetais pas de jouets, et du coup mon fils ne jouait jamais. Ici, j’ai reçu un petit chariot qui a attiré l’attention de mon fils. Pendant les formations, on nous montre les matériaux qu’on peut utiliser pour fabriquer nous-mêmes des jouets, et quels types de jouets sont mieux adaptés pour le développement de nos enfants.

Mère de famille participant au projet, Equateur