Avant, je n'osais pas prendre la parole en public. Aujourd'hui, si j'ai une idée à partager, je la crie haut et fort.

Jeune fille d'un camp de réfugiés, Rwanda

Des dizaines de milliers de personnes ont fui la République Démocratique du Congo pour se réfugier au Rwanda dans les camps de Gihembe et Nyabiheke. Les violations des droits de l'enfant et les violences basées sur le genre y sont fréquentes et généralement passées sous silence.

Le programme Girl power pour les réfugiées mené par Plan International Belgique au Rwanda s'inspire du succès du projet Girls Take the Lead de Plan International USA. Le but: renforcer la résilience des adolescentes et leur autonomie dans les camps de réfugiés.

Les hommes, les garçons, les leaders religieux, les autorités, les chefs de camps et de communautés sont impliqués dans le projet, afin de réduire les risques de violence, de négligence, d’exploitation et d’abus sexuels envers les filles. Vous pouvez soutenir nos projets pour les filles en soutenant le Girls Fund.

Ce projet aide les adolescentes des camps de réfugiés au Rwanda à...

... surmonter le traumatisme de la violence

Dans des Safe Spaces, les filles de 10 à 17 ans reçoivent un suivi psychologique. Elles prennent confiance en elles et osent davantage rapporter les violences auxquelles elles sont confrontées. Des mentors de 18 à 40 ans, qui partagent leur quotidien dans les camps, sont formé.e.s pour les aider et les informer sur la santé sexuelle et reproductive.

... se former et renforcer leur autonomie financière

Dans ces lieux sécurisés, les filles peuvent participer à un programme d’éducation informelle, donné par des mentors féminines. Elles apprennent à se fixer des objectifs, sont informées sur leurs droits et responsabilités. Les jeunes suivent aussi des formations pour lancer leur propre affaire grâce à l'épargne collective et reçoivent des clés pour construire leur autonomie financière.

... vivre dans des camps où filles et garçons sont à égalité

Les garçons de 10 à 17 ans suivent des sessions de masculinité positive  données par des mentors masculins. Ils y apprennent à reconnaître et éviter les violences basées sur le genre. Ils deviennent des ambassadeurs de l'égalité entre les sexes, adoptent des comportements sains et non violents et soutiennent les filles dans leur démarche d'autonomisation.

Le changement durable des mentalités passe par la sensibilisation de toute la communauté aux effets positifs de l'égalité entre filles et garçons . C'est pourquoi les plus âgé.e.s, les leaders religieux, les autorités locales, les chefs de camps, les enseignant.e.s et la communauté sont associé.e.s à la démarche.

Ce programme a vraiment amélioré notre confiance en nous et changé la manière dont les garçons nous traitent. Aujourd'hui, ils sont plus nombreux à comprendre que les filles ont la même valeur que les garçons, qu'elles ont des choses à dire et qu'il faut les écouter.

Participante au programme Girls Take the Lead

Soutenez nos projets pour les filles