Grâce à nos professeurs, nous avons été formés sur ce qu’est une «Safe School». À présent, nous savons quels endroits sont sûrs et ceux qui ne le sont pas. Nous savons comment réagir en cas de catastrophe. Mes parents ont aussi participé à la formation et ils ont compris l’importance de regarder la diffusion de la météo pour être les premiers informés et réagir le plus vite possible.

Thu, élève de l’école secondaire de Mang Canh, Vietnam.

Au Vietnam, on répertorie près de 75 ethnies parlant un panel de langues locales unique en Asie du Sud-Est. Les "minorités ethniques" représentent 15 % de la population nationale. Dans certaines régions du Nord, cette proportion atteint 1/3 des habitants. Elle est même majoritaire dans certaines provinces.

Le développement rapide du pays n’a pas autant profité aux enfants issu.e.s de ces minorités. Les inégalités sont croissantes et la pauvreté limite leur accès à certains services de base. Le bénéfice d’une éducation de qualité et l’adaptation au changement climatique dans les régions où ils.elles vivent sont des priorités gouvernementales que le pays peine à concrétiser. Plan International et ses partenaires investissent donc dans un vaste programme d'éducation et de résilience aux catastrophes naturelles. Vous pouvez appuyer nos actions en soutenant le Girls Fund.

En soutenant ce projet, vous aidez des filles et des garçons au Vietnam à ...

... apprendre dès le plus jeune âge dans leur langue maternelle

Les enfants peuvent rejoindre des groupes de jeu dédiés aux moins de 3 ans. Chaque mois, leurs parents participent à des réunions sur la protection et l’éducation de la petite enfance. Dès l'âge de 4 ans, les enfants se préparent à l'école primaire au sein de groupes de jeu et de lecture animés par des volontaires communautaires. Le projet forme également plus de 200 enseignant.e.s à donner cours dans la langue maternelle de leurs élèves, ce qui augmente largement leurs chances de réussite scolaire.

… mieux comprendre le changement climatique et préserver la nature

Dans les Safe Schools, les enseignant.e.s et volontaires communautaires formés par Plan International apprennent aux enfants de 6 à 15 ans à préserver la nature et à réagir en cas de catastrophe naturelle. Des manuels pédagogiques adaptés à l'école primaire et secondaire sont développés.

... évoluer dans un environnement non sexiste

Face aux inégalités entre les sexes persistantes, ce programme de Plan International adopte une approche genre transversale: tous les supports d’information et de communication sont revus, on encourage les pères à participer davantage, on renforce le leadership des filles et des jeunes femmes, le tout en collaboration étroite avec la très influente Vietnam Women's Union.

La formation réunit les enfants, en particulier les filles. Elles dessinent leur école et elles identifient elles-mêmes quels seraient les endroits où se réfugier en cas de fortes pluies ou d’inondation. Cette activité apprend vraiment aux enfants à se protéger.

Mme Yen, enseignante, Lai Chau, Vietnam

Soutenez nos projets au Vietnam