Plan International Belgique gère les fonds disponibles en toute transparence. Nos comptes sont revus par le Conseil d’administration et approuvés par l’Assemblée générale. Ils sont aussi vérifiés annuellement par notre commissaire, PwC.

En outre, le Service Public Fédéral Finances et la Direction générale coopération au développement et aide humanitaire (DGD) effectuent des contrôles réguliers.

Plan International Belgique est également membre de l’Association pour une éthique dans la récolte de fonds (AERF) et publie ses comptes sur le portail des ONG reconnues par l’État belge, www.ong-livreouvert.be. Plan International Belgique a obtenu en 2013 le label "Committed to Excellence" (C2E) de la Fondation européenne pour la gestion de la qualité.

Nos comptes 2016-2017 ont été approuvés sans aucune réserve.

Résultats financiers (en €)

Les revenus ont atteint 15.672.818 €, ce qui représente une augmentation de 322.273 € au regard de l’année fiscale précédente. 12.703.942€, soit 81,06% de nos revenus, ont directement servi la promotion et la réalisation des droits de l’enfant et l’égalité pour les filles.

11.559.160 € ont été attribués aux programmes de développement dans les 52 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine de la Coalition de Plan International, et aux programmes dont nos collaborateurs assurent directement le suivi depuis la Belgique au Bénin, au Niger, au Soudan du Sud, au Togo, en Bolivie, en Équateur, au Pérou, au Cambodge, au Laos, et au Vietnam.

1.144.782 € ont été investis dans les programmes de sensibilisation, d’éducation au développement et de plaidoyer en Belgique.

Les dépenses s’élèvent à  2.918.877 € (18,62% du revenu total): 13.06% pour la récolte de fonds (campagnes et événements, coûts salariaux et services aux donateurs) et 5,57% pour les frais d’administration (infrastructure, frais de bureau, rémunération du personnel, équipement informatique, amortissement des investissements et coûts financiers). De plus, Plan International Belgique a fait passer ses réserves de 450.000 € à 500.000 €.

Attestation fiscale

Plan International Belgique est une ONG reconnue par l’État et autorisée à délivrer des attestations fiscales, conformément à l’article 104.4 du code de l’impôt sur les revenus 1992.

Gestion

Conformément à la législation belge relative aux a.s.b.l. Plan International Belgique est dirigée par une Assemblée générale et un Conseil d’administration équilibrés en termes de compétences, de répartition géographique et linguistique, de genre et d’âge. L’Assemblée générale est l’organe décisionnel majeur. Le Conseil d’administration est en charge de la gestion journalière de l’organisation. Les administrateurs sont indépendants et leur mandat n’est pas rémunéré.

Conseil d'Administration et Assemblée générale

Conseil d’administration au 30 juin 2017

Président: Stan Bartholomeeussen

Secrétaire: Leen Gysen

Trésorier: Olivier Lefebvre

Administrateurs: Eva Brems, Mark De Smedt, Sabine De Veilder, Walter D’Hondt, Pierre Grega, Agnès Philippart, Julie Steynen, Marijke Synhaeve, Mirjam Van Belle.

Assemblée générale au 30 juin 2017

Mieke Casier (présidente de l’Assemblée générale), Brigitte Allart, Koen Block, Christa Cammaert, Max Carette, Piet Cooreman, Kervyn da Silva Lucas, Annemie De Clerck, Daniël De Kestelier, Ria Delaere, Diane Delava, Robert Delval, Dominique Heyndrickx, Samira Essiaf, Vanessa Galhardo-Galhetas, Alexandre Jacobs, Pierre Lefranc, Séverine Mitchell, Nick Mols, Delphine Parisis, Rodrique Platteau, Marie-Françoise Renson, Richard Steppe, Tess Vanacker, Marleen Van den Eyndt, Riet Van de Velde, Paul Van Hoof, Marga Van Laere, Willy Van Soest, Wim Vandenbussche, Priscilla Wamu Ongemba et les membres du Conseil d’administration

Équipe du personnel

Capacité de travail

Plan International Belgique a débuté l’année fiscale avec 40,60 équivalents temps plein (ETP) pour finir à 41,10 ETP. 14 nouveaux employés sont entrés en fonction et 11 collaborateurs ont quitté l’organisation. À la fin de l’année fiscale 2016-2017, l’équipe comptait 33 femmes et 11 hommes.

Équipe

Au 1er juillet 2016, l’équipe du personnel de Plan International Belgique était constituée de 43 personnes. Au 30 juin 2017, elle comptait 44 membres.

Directrice Nationale : Régine Debrabandere

Directeur National adjoint: Dirk Willemse

Communication et Sensibilisation: Manuela Varrasso (Manager), Marie-Claire Gorostegui, Anke Harthoorn, Frédéric Janssens, Sarah Mulongo, Sofie Picavet, Lies Ryckeboer, Morgane Vansnick.

Programmes: Sandra Galbusera (Manager), Caroline Celis, Dorien Clycq, Ingrid Colanero, Joke Janssens, Pierre Laviolette, Magali Lowies, Roméo Matsas, Jonathan Moskovic, Miek Roegiers, Wouter Stes, Charlotte Vanhoof, Anthony Van Overschelde.

Qualité et Organisation: Jochem Roels (Manager), Neith Bazan Lopez, Louise de Smedt, Isabelle Mapa Tchinda, Kristof Saye, An Vanhulle, Aline Van Mol, Stefaan Van Bossuyt, Martien Verlinden.

Récolte de fonds & services aux donateurs: Jeroen Brugge (Manager), Tamira Courtens, Marielaure De Brauwer, Valentine de Smedt, Sandra De Weirdt, Inge Decrop, Ilse Heeren, Alketa Molla, Fidan Odabas, Caroline Picard, Lisanne Ruyssinck, Greetje Wassenberg.

Salaires

Les salaires des membres de l’équipe de Plan International Belgique sont définis et régulièrement réévalués sur base de deux critères: l’alignement aux salaires du secteur des ONG en Belgique et la performance des collaborateurs.

Outre le salaire brut, les employés bénéficient d’avantages extra-légaux: chèques repas, remboursement des déplacements en transports publics, 13e mois, etc. Les salaires et avantages des membres de la direction de Plan International (management international et directions nationales) se basent eux aussi sur les normes internationales. Ceux-ci sont publiés chaque année dans le rapport financier de Plan International. Selon l’étude salariale menée par le cabinet de recrutement Hudson (2008), les responsables d’ONG en Belgique toucheraient entre 50 et 100% de plus dans le secteur privé pour assumer les mêmes responsabilités.