Le 6 février est la Journée internationale contre les mutilations génitales féminines, dont l'excision est la forme la plus connue. C'est l'une des pires violations des droits des filles. Au Mali, 83% des filles et jeunes femmes de 15 à 49 ans ont été excisées. Heureusement, de plus en plus de mères se détournent de cette tradition dangereuse et résistent à la pression sociale de faire exciser leurs filles.

Il est essentiel que le cadre légal évolue en même temps que ces changements au coeur des familes et des communautés. Or l'excision n'est toujours pas illégale au Mali. La députée malienne Fomba Fatoumata Niambali soumettra un projet de loi en mars pour interdire légalement la pratique. Les choses peuvent changer...et vous pouvez y contribuer! Signez la pétition ci-dessous ou apprenez-en d'abord plus sur l'excision, ses risques et les meilleures pratiques pour la combattre.

Signez la pétition

* En signant la pétition, je marque mon soutien aux actions de plaidoyer de
Plan International pour faire reculer l'excision au Mali.

Vos coordonnées

E-mail

Vous voulez être tenu-e au courant de notre action ?

*J'autorise Plan International Belgique à m'informer des avancées de la pétition et de ses actions visant à faire progresser l'égalité pour les filles et les droits de l'enfant.