Contexte

En raison d’une inadéquation entre les formations et les emplois actuellement disponibles et du taux important de décrochage scolaire après l’école primaire, les jeunes de Tanzanie trouvent difficilement du travail. Pour lutter contre le chômage des jeunes (15,5%), Plan International collabore avec les secteurs public et privé. Nous rapprochons ainsi les entreprises et les jeunes pour réconcilier l’offre et la demande et nous offrons aux jeunes l’opportunité de participer activement à la définition de leur avenir. 

Quel est notre impact?

  • 400 jeunes entre 15 et 24 ans suivent une formation ou un stage pendant 3 mois. Une garderie est prévue pour que les jeunes mamans puissent aussi participer.
  • Les jeunes reçoivent également un coaching en leadership, communication, rapportage financier et résolution de problèmes
  • Nous organisons des campagnes itinérantes pour sensibiliser les communautés à l’égalité des chances et des opportunités d’emploi entre les hommes et les femmes.  
  •  les coachs accompagnent les jeunes talents dans leur carrière et les mettent en contact avec des entreprises locales. 
  • Un incubateur permet aussi à 100 jeunes d’avoir accès à des espaces de coworking, des mentors et des événements de networking pour lancer leur propre start-up. 
  • 20 groupes d’épargne utilisent des technologies digitales. Lors de leurs réunions hebdomadaires, les groupes décident ensemble d’accorder ou non un prêt à leurs membres pour le lancement de leur entreprise.
  • Grâce aux forums locaux, les jeunes participent à la définition des politiques locales. Les jeunes s’entretiennent avec le secteur privé sur des sujets tels que le développement de produits, les stages en entreprise et l’équilibre entre l’offre et la demande d’emplois. 
Tanzanie: les jeunes préparé.e.s au marché de l'emploi

L’égalité filles-garçons, tout le monde y gagne

Les filles et les femmes représentent la moitié de la population mondiale. Si on leur permet de développer leur potentiel et de devenir des citoyennes actives, elles ont moins d’enfants, ils sont en meilleur santé, vont plus longtemps à l’école et grandissent dans un entourage protégé. La pauvreté recule et l’environnement s’améliore. 

Les garçons sont autant concernés par l’égalité que les filles. Bien que plus rarement confrontés à la discrimination, ils font aussi l’objectif de stéréotypes et de préjugés qui limitent leurs rêves d’avenir. Si l’on veut équilibrer les relations de pouvoir inégales, tout le monde doit être impliqué.

L’égalité filles-garçons progresse dans certains pays, dont la Belgique, mais l’égalité pour toutes les filles, partout dans le monde, est loin d’être atteinte.

Pour y arriver, nous avons besoin de vous. Investissez dans l’avenir des filles, elles changeront le monde.

* Votre contribution soutiendra ce projet ainsi que les autres projets de plan international Belgique pour lesquels les besoins des enfants et des jeunes sont les plus urgents. Nous vous remercions de votre confiance.

Ce projet est cofinancé par l’Union européenne via Enabel et VET Toolbox et par Plan International Belgique.